Qui êtes-vous ?

Avez-vous déjà été confronté·e à une situation délicate dans votre travail ?
Mais qu’entend-on, au juste, par situation délicate ?
Prenons quelques exemples :


Emma est sur le point de monter son activité de formation à la gestion électronique de documents. Elle dispose de la compétence et des clients. Maintenant se pose à elle la question de la forme sociale. Doit-elle créer de toute pièce sa société ou bien doit-elle intégrer la société de son frère comme une simple collaboratrice qui développe une nouvelle branche d’activité ? Le brouillard se densifie autour de cette simple question et le blocage psychologique guette.

Noah a construit son entreprise tout seul. Aujourd’hui, c’est 16 collaborateurs qu’il doit manager et il sent bien qu’il faut transformer la culture interne pour que ces derniers montent en autonomie, en responsabilité et en compétence. Toutefois il ne sait pas par où commencer. Il ne voit pas de chemin, à la place c’est un mur infranchissable qui se dresse devant lui. Tout le monde le sollicite en permanence sur tout et n’importe quoi. La prise d’initiative est quasi inexistante. Noah est en passe d’être le goulot d’étranglement qui bloque la croissance de son organisation.

Élise vit une relation professionnelle compliquée avec son manager. Elle ne comprend pas vraiment ce qu’il attend d’elle car la communication est réduite au minimum, c’est à dire recevoir quelques rares critiques sur son travail. C’est une prise de poste récente pour Élise, porteuse d’un espoir qui se transforme très (trop) vite en un cauchemar quotidien. La boule au ventre se manifeste tous les matins avant de partir au travail et le sentiment d’impuissance est rapporté à la maison jusqu’à menacer dangereusement la sphère familiale. Un changement doit se produire rapidement sans quoi Élise est prête à jeter l’éponge et démissionner.

L’équipe de Adrien fonctionne bien et les relations sont saines et productives … en général. Seul petit caillou dans la chaussure, Romain joue solo sur son expertise. Il conserve jalousement les informations, arrive toujours 20 minutes en retard aux réunions, ne fournit pas les rapports demandés par le reste de l’équipe. Il est toujours dans une posture défensive et lutte pour son territoire. Ce grain de sable commence à gripper tous les rouages. Adrien doit agir vite mais comment ?

Le coach professionnel est là pour balayer les angles morts du client, décaler son regard pour découvrir sa problématique sous un angle inédit. Il est celui qui chemine un pas derrière son client mais porte le regard trois pas devant. Il n’a pas les réponses mais il a les questions qui font sens dans la complexité de la situation.